Quelques mensonges du CV qui disqualifient au cours d’un entretien

Mentir sur le CV est très courant de nos jours et beaucoup de candidats à l'emploi s'adonnent à cette pratique lourde de conséquences.

Peu importe la taille du mensonge, il finit toujours par vous rattraper au cours d’un entretien ou lorsque l’entreprise fait la vérification de références. De plus, l’intégrité d’un candidat est entachée lorsque ce dernier ment sur le CV.

Voici 07 informations mensongères qui pourraient vous disqualifier au cours d’un processus de recrutement et dont vous devez vous débarrasser.

DIRE QU’ON EST EXPERT OU SPÉCIALISTE D’UNE ACTIVITÉ ALORS QU’ON NE LA MAÎTRISE PAS SUFFISAMMENT

Être expert sur une activité donnée implique que vous avez une très bonne maîtrise de la chose. Parce qu’il maîtrise, l’expert est aussi capable de former et de résoudre toute problématique inhérente à son domaine d’expertise. Lorsque vous vous présentez comme expert d’un métier, préparez-vous à être fortement challengé par le recruteur.

MENTIR SUR SON NIVEAU DE MAÎTRISE D’UNE LANGUE OU D’UN LOGICIEL

Le cas le plus fréquent dans notre environnement est la connaissance de la langue anglaise. Le recruteur n’hésitera pas à tester votre niveau réel de maîtrise de l’anglais ou d’un logiciel donné, si ces compétences sont indispensables pour la réalisation des missions du poste.

DIRE QU’ON EST TITULAIRE D’UN DIPLÔME ALORS QUE LE CURSUS N’EST PAS ACHEVÉ OU ENTAMÉ

Plusieurs candidats mentionnent des diplômes qu’ils ne possèdent pourtant pas ou dont la formation est encore en cours.

MENTIR SUR LA NATURE D’UN CONTRAT

Pour noyer un cas de licenciement, il arrive des fois que certains candidats changent la nature du contrat qui les liait avec un précédent employeur. Au lieu de CDI, ils mentionneront par exemple CDD afin de ne pas susciter la curiosité du recruteur sur les motifs de rupture du contrat.

Le cas inverse se produit quand un candidat veut se surestimer en se faisant passer pour un staff permanent alors qu’il a un contrat de temporaire au sein de l’entreprise qui l’emploie.

MENTIR SUR LES POSTES OCCUPÉS OU SUR SES EXPÉRIENCES PROFESSIONNELLES

Beaucoup de personnes changent l’intitulé de leurs fonctions sur le CV et mentionnent des fonctions qu’elles n’ont Malheureusement pas occupé.

MENTIR SUR L’ÉCOLE FRÉQUENTÉE

En mentionnant des écoles prestigieuses sur leurs CVs, plusieurs candidats espèrent ainsi attirer l’attention des recruteurs sur leurs profils.

MENTIR SUR LA DURÉE DE SES EXPÉRIENCES PROFESSIONNELLES

Des candidats le font exprès pour prétendre remplir le critère d’ancienneté sollicité par l’entreprise qui recrute. Soyez vrais, soyez sincères. Une fausse information sur le CV est capable de gâcher vos opportunités.

Partager l’article

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp