Myriam TOLEN : « Nous accompagnons les entreprises souhaitant disposer d’un capital humain valorisé »

ie d’expérience. Myriam Tolen cultive sa discrétion avec une certaine élégance.

Avec le cabinet Giza by Tolen, cette Experte en RH et Organisation propose un accompagnement aux entreprises qui souhaitent atteindre une conformité en Ressources Humaines et disposer d’un capital humain valorisé.


En l’espace de deux ans, sa structure a réussi à accompagner des entreprises (PME, grosses entreprises) opérant dans des secteurs comme la finance, les télécommunications, les BTP ou la restauration. Nous l’avons rencontrée !

Dans cet entretien, Myriam Tolen partage quelques astuces pour susciter l’engagement des équipes (et attirer des candidats passifs) et nous parle des principaux défis auxquels sont confrontés les Experts en RH au Cameroun

Bonjour Madame Myriam Tolen. Pouvez-vous vous présenter à nos lecteurs (parcours académique et professionnel) ?

Après une scolarité primaire et secondaire jusqu’en 3ème au Cameroun, je pars poursuivre mes études en France en 1979. Une fois obtenus le Baccalauréat Série C et un DEUG Mathématiques Appliquées et Sciences Sociales, je m’oriente vers l’Informatique de gestion. Ma Maîtrise en Informatique Appliquée à la Gestion (MIAGE) en poche, je suis recrutée au Centre Informatique Académique du Rectorat de Clermont-Ferrand en 1988. En 1990, je réussis le Concours interne d’Ingénieur d’Etudes (Informatique) de l’Education Nationale Française.

En 1995, je décide de rentrer au Cameroun. Je vais y rester 2 ans, travaillant dans le domaine de l’informatique entre autres à SAGA Cameroun (Groupe Bolloré).

En 1997, je m’installe au Gabon. J’y exercerais une dizaine d’années dans les secteurs des SSII, de la Logistique, des télécommunications et de l’Education. Une de mes réussites professionnelles de l’époque est la participation à la création de TELECEL GABON devenue MOOV GABON, dont je serai la Directrice Informatique pendant 2 années.

En 2007, je reviens au Cameroun et décide de réorienter ma carrière dans les Ressources Humaines. Pour cela j’obtiens en 2009, un DESS en Gestion des Ressources Humaines au CRADAT (Centre Régional Africain d’Administration du Travail- OIT) à Yaoundé. A partir de cet instant je vais utiliser ma double compétence Systèmes d’information et Ressources Humaines selon les opportunités.

Je vais être successivement :

  • HR Project Manager à MTN Cameroun ;
  • Responsable Sécurité des Systèmes d’Informations à la BGFI BANK Cameroun ;
  • Directrice Ressources Humaines et Organisation à VIPP INTERSTIS (Centre d’appel Offshore) ;
  • Gestionnaire Ressources Humaines à CARE International Cameroun (ONG Humanitaire et de Développement).

Depuis août 2019, j’ai décidé après plus de 25 années de salariat, de me mettre à mon compte comme Consultante en Ressources Humaines et Organisation

Parlez-nous un peu du Cabinet Giza By Tolen dont vous êtes Associée Gérant …

Dans un monde de l’entreprise accordant de plus en plus de place au développement du capital humain, et dans lequel le non-respect des obligations légales peut être un frein à la croissance d’une organisation, nous avons pensé qu’il était indispensable d’apporter un regard externe et expérimenté sur la gestion du capital humain en entreprise.

Giza by Tolen, créé en 2020, est un cabinet de conseil en Ressources Humaines et Organisation. Nous proposons un accompagnement pour des entreprises qui souhaitent atteindre une conformité en Ressources Humaines, disposer d’un capital humain valorisé et par là favoriser leur croissance.

A ce jour nous avons accompagné des entreprises (PME, grosses entreprises) des secteurs d’activité suivant : ONG internationale, institutions financières (banque, microfinance de 2ème catégorie, cliniques, BTP, Restauration, Télécommunications, logistique portuaire.

Quelles sont les principaux défis auxquels sont aujourd’hui confrontés les Expertes en RH au Cameroun ?

Les principaux défis sont les suivants :

  • L’attractivité et la rétention du personnel par le développement d’une véritable marque employeur et une véritable gestion des talents ;
  • La conduite du changement suite à la digitalisation et à la mise en place du télétravail ;
  • La nécessité de développer chez les employés, des soft skills et l’intelligence émotionnelle ;
  • L’amélioration de la qualité de vie au travail en particulier l’équilibre vie professionnelle/vie personnelle. 

Quelles compétences et qualités faut-il developper pour devenir Experte en RH et Organisation ?

Compétences :

  • Maitriser les différents domaines des Ressources Humaines sur le plan opérationnel ;
  • Savoir Elaborer et mettre en œuvre des stratégies Ressources Humaines en entreprise ;
  • Avoir des compétences et des expériences en Design Organisationnel, en audit, en rédaction de politiques et procédures ;
  • Bonne connaissance du suivi budgétaire ;
  • Bonne connaissance de l’outil informatique (suite Office et logiciels métiers).

 

Qualités :

  • Professionnalisme, Rigueur, Intégrité ;
  • Sens de l’organisation, respect des engagements et de la confidentialité ;
  • Bonne communication écrite et orale ;
  • Grande adaptabilité, Gestion du stress ;
  • Intelligence émotionnelle, Convivialité, Esprit d’équipe ;
  • Partage du savoir, coaching d’équipe ;
  • Bonne capacité de réseautage

 

Comment imaginez-vous ce métier dans 5 ou 10 ans ? Qu’est-ce qui peut changer ?

L’accompagnement des entreprises dans le développement d’une véritable marque employeur sera au cœur de l’activité de ce métier

Dans les 5 à 10 années à venir, ce métier va suivre la tendance actuelle de la digitalisation et comme c’est déjà un peu le cas aujourd’hui la plupart des activités se feront en ligne.

Les thématiques telles que la gestion des talents, le Développement personnel, le bien-être au travail, l’engagement des employés, la lutte contre le harcèlement sous toutes ses formes, le télétravail, les réunions à distance vont prendre de plus en plus de place.

L’accompagnement des entreprises dans le développement d’une véritable marque employeur sera au cœur de l’activité de ce métier.

 

Que recommandez-vous aux entreprises camerounaises pour susciter l’engagement des équipes et attirer des candidats passifs?

Je leur recommande le développement d’une véritable marque employeur par le biais :

  • d’une véritable culture d’entreprise ;
  • de la conformité légale dans la gestion de leur personnel ;
  • de parcours de carrière : partenariat avec les écoles et instituts de formation, tutorat, mentorat, mobilité interne ;
  • d’une gestion de la performance transparente ;
  • de la gestion des talents et de la rétention du personnel : rémunérations, avantages, bien-être au travail, développement personnel…

Parlons d’autres choses si vous le permettez. Comment, en tant que professionnelle des Ressources humaines, peut-on repérer les personnalités difficiles et se prémunir de l’impact de leur comportement sur les collaborateurs et l’entreprise ?

Pour repérer les personnalités difficiles :

  • Tests de personnalité à l’embauche ;
  • Evaluation de soft skills dans la gestion de la performance ;
  • Utiliser l’évaluation 360°.

Pour se prémunir de l’impact de leur comportement :

  • Les accompagner dans un travail sur eux-mêmes (développement personnel) ;
  • Former vos responsables er superviseurs au management situationnel et développer leur intelligence émotionnelle afin de leur permettre de mieux gérer ces personnalités difficiles au sein de votre entreprise ;
  • Mettre en place l’expérience collaborateur (client interne), travailler sur le team building
  • Sensibiliser sur le harcèlement sous toutes ses formes (moral, sexuel).

Quels conseils donneriez-vous aux jeunes professionnels qui souhaiteraient suivre vos traces ?

  • Accumuler un maximum d’expérience au niveau opérationnel (mobilité au sein des RH) avant de monter à des niveaux stratégiques de la fonction ;
  • Varier si possible de secteur d’activité cela sera fort utile pour travailler plus tard en tant que consultant ;
  • Se former en permanence (veille technologique, juridique, etc..) ;
  • Travailler son intelligence émotionnelle, son empathie, sa confiance en soi ;
  • Développer la compétence de partage de savoir et de coaching d’équipe ;
  • Travailler sur la communication écrite et orale

Partager l’article

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp