Nicole Avez-Nana :  » Je veux mettre en avant les talents et projets Made in Africa « 

Nicole Avez-nana
septembre 8, 2022

C’est une femme sereine et pleine d’ambitions que nous avons rencontré le mois dernier, lors de la première étape de sa tournée africaine. Pendant deux semaines, Nicole Avez-nana est allée à la rencontre des acteurs de l’économie camerounaise pour faire connaitre son initiative (Africa Business Tour) et partager son expérience. Elle a également pu échanger avec des jeunes porteurs de projets qui souhaitent obtenir un financement au Luxembourg et contribuer au développement de l’Afrique. Entretien 

Nicole Avez-nana

Vous avez effectué il y’a quelques jours, ce que vous avez dénommé « Africa Business Tour ». Quel était l’objectif de cette initiative ?

L’Africa Business Tour vise à apporter un soutien pédagogique et stratégique aux porteurs de projets africains. L’autre pan de notre action, c’est la mise en relation des entrepreneurs africains avec les investisseurs européens, afin de leur permettre de réaliser des projets audacieux et de contribuer au développement de l’Afrique. Nous voulons 𝗺𝗲𝘁𝘁𝗿𝗲 𝗲𝗻 𝗮𝘃𝗮𝗻𝘁 𝗹𝗲𝘀 𝗧𝗮𝗹𝗲𝗻𝘁𝘀 𝗲𝘁 𝗹𝗲𝘀 𝗽𝗿𝗼𝗷𝗲𝘁𝘀 𝗠𝗮𝗱𝗲 𝗶𝗻 𝗔𝗳𝗿𝗶𝗰𝗮

Qui a financé ce concept ? Avez-vous reçu des subventions auprès des organisations internationales ?

Le projet est sponsorisé actuellement par ma société AB-Lux. J’ai récemment reçu le soutien moral d’importants acteurs économiques luxembourgeois : la Brasserie Nationale, Lalux Assurances, Lhoft et l’Association Femmes Leaders Luxembourg. Je suis persuadée que pour la suite, ils m’apporteront plus qu’un soutien moral. Je recherche activement d’autres sponsors publics et privés, afin de donner l’opportunité aux talents de différents pays africains, de bénéficier de mon expertise et de ce beau projet.

Lors de cette tournée africaine, votre première destination a été le Cameroun. Pourquoi ce choix ?

Le Cameroun est le berceau de mes ancêtres. J’avais ce besoin de me reconnecter avec mes racines. Comme vous le savez, le Cameroun est surtout un pays d’excellence. Un projet validé au Cameroun, a de fortes chances de réussite dans d’autres pays.

L’autre aspect qui a motivé mon choix, ce sont les finances. Je voulais absolument limiter les frais de lancement. Comme je le dis souvent à mes étudiants, le soutien familial est très important pour le lancement d’un nouveau projet. Au Cameroun, j’étais hébergée et véhiculée par la famille, ce qui représentait déjà un énorme soutien. Un grand Merci à toutes ces personnes qui m’ont soutenu lors de mon séjour au Cameroun.

Quel accueil avez-vous reçu de la part des entrepreneurs camerounais ?

Au Cameroun, j’ai reçu un accueil positif. C’était totalement au-delà de mes attentes. J’ai pressenti une réelle envie d’entreprendre, de collaborer, une grande ouverture d’esprit et surtout une disponibilité. Ce qui m’a le plus marqué, c’est le professionnalisme et la ponctualité. Ça peut paraître banal, mais c’est essentiel lorsqu’on évolue dans l’écosystème entrepreneurial.  

Que comptez-vous leur apporter ?

Je veux leur apporter du concret. Beaucoup de porteurs de projets sont un peu fatigués des promesses creuses. Je veux les accompagner dans la gestion de leur entreprise, dans le montage des dossiers de financement, ainsi que la négociation des contrats de partenariats.

Je profite d’ailleurs de votre tribune pour parler de Catapult finance inclusive, organisée par LHoFT (Luxembourg House of Financial Technology). Du 24 Octobre au 28 Octobre se tiendra au Luxembourg, le 5e bootcamp d’accélération. J’encourage vivement les porteurs de projets dans la finance inclusive à y participer. Voici le lien vers le site web qui permet un accès au formulaire de candidature et aux informations concernant le contenu du programme: https://lhoft.com/en/catapult/africa

Quel regard portez-vous sur le climat des affaires au Cameroun ? Comment peut-on l’améliorer ?

Je n’ai eu assez de temps pour faire une analyse approfondie. Du moins, les entrepreneurs et les décideurs que j’ai rencontré avaient beaucoup d’enthousiasme et de motivation. J’ai noté deux pistes d’amélioration :

  • Réduire la pression fiscale sur les produits importés non compétitifs avec les produits locaux ;
  • Adapter les formations aux besoins des entreprises locales.

Quels conseils donneriez-vous aux personnes qui souhaitent investir au Cameroun ?

Pour toutes personnes qui souhaitent investir n’importe où dans le monde, et particulièrement au Cameroun, je conseillerais ceci :

  • Analyser l’environnement social et politique du pays ;
  • Faire une bonne étude de marché quantitative et qualitative pour déterminer si le projet résout durablement le besoin identifié ;
  • Bien s’entourer avec de bonnes personnes et anticiper sur les ressources humaines qui vont développer le projet ;
  • Maîtriser le secteur d’activité ou avoir un business partner fiable qui maitrise très bien ce secteur ;
  • Avoir la patience et une bonne résilience.

Des professionnels africains expérimentés comme vous multiplient de plus en plus conférences et meetings, pour parler aux jeunes et partager leur expérience. Qu’est-ce qui explique ce mouvement, dans un continent où ceux qui réussissent préfèrent la discrétion ?

Ce qui m’a motivé c’est le « Time To Give Back », dont l’objectif est de bâtir ensemble un monde meilleur. On s’enrichit en partageant ses connaissances et pour se développer réellement, il faudrait aider les autres à grandir personnellement et professionnellement.

Un dernier mot ?

Je souhaite que L’Africa Business Tour, soit la référence en Afrique pour tous les porteurs de projets et les entrepreneurs qui recherchent des financements pour développer leurs projets. Je vous donne rendez-vous en novembre 2022 à Douala et Yaoundé, pour 2 conférences sur le thème : « Comment trouver les financements pour vos projets ».

Propos recueillis par Fabrice Tientcheu

0 0 votes
Évaluation de l'article

Votre histoire mérite d’être racontée

Laissez-nous un mail ou un message 

Soutenez la croissance de votre média!

Abonnez-vous pour plus de contenus !

Notre sélection

S’abonner
Notification pour
guest

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Souscrivez à notre Newsletter

Ne manquez aucune de nos publications.

Consultez votre boite de messagerie. Merci de faire partie de la famille.

Pin It on Pinterest

Share This