Hermia Awu Manghe : « Le métier de compliance est transversal et très dynamique. C’est un fouille-tout »

hermia
logo projecteur magazine
mai 3, 2022

Nous poursuivons aujourd’hui avec le sixième numéro de notre rubrique « à la découverte des métiers » et nous intéressons ce jour, au métier de Compliance Analyst. Quelles qualités faut-il développer pour devenir un excellent Compliance Analyst à la Cellule Centrale d’Etudes des Transferts et du Suivi de la Réglementation des Changes (CCETSRC) ? Quelles sont les missions et les contraintes liées au métier de Compliance Analyst ?

Nous avons posé la question à une professionnelle. Hermia Awu Manghe se confie sur son métier. Produit de l’excellence académique camerounaise, cette jeune lionne occupe le poste de Foreign Exchange Compliance Analyst à la BEAC. Coup de projecteur sur ce métier qui exige goût de l’apprentissage, flexibilité dans le raisonnement et forte capacité d’analyse.

 

Bonjour Madame Awu Manghe. Pouvez-vous nous parler de vous (parcours académique et professionnel) ?

 

Diplômée d’un Bachelor of Science in Accounting de l’Université de Buea en Décembre 2017, j’intègre par la suite la Classe Préparatoire en Etudes de Gestion (CPEG), option Master en Comptabilité et Finances (MCF) de l’Université Catholique d’Afrique Centrale en Octobre 2018.

Je réussis mon entrée en MCF1 en Octobre 2019 et à la fin de cette année, je passe le test pour le recrutement des Agents d’Encadrement Moyen de la BEAC. L’année qui suit, je m’inscris en Master 2, Audit et Contrôle de Gestion, à ESCM-PIGIER, Cameroun (Campus de Yaoundé), où je soutiens mon mémoire fin 2021 et j’obtiens mon diplôme de Master.

J’intègre la Cellule Centrale d’Etudes des Transferts et du Suivi de la Règlementation des Changes (CCETRSC) au siège de la BEAC en août 2020 et je suis confirmée en qualité de Comptable (Le grade) et plus spécifiquement Analyste de conformité (la fonction) le 3 mai 2021. Je suis inscrit depuis le mois de mars 2022 à la certification du CAMS (Certified Anti-Money Laundering Specialist).

 

Quelles sont les principales missions d’un Compliance Analyst dans l’univers bancaire ?

 

De manière générale, un Compliance Analyst participe à la mise en place et à la bonne application des règles et codes de déontologie en vigueur au sein de son établissement bancaire, à la surveillance des opérations passées en salle de marché, à la vérification de la conformité avec la réglementation en vigueur et les procédures internes.

Lire aussi : binance-permet-aux-camerounais-davoir-un-meilleur-acces-a-leconomie-mondiale-carine-dikambi

 

Quelles sont les compétences attendues (générales et spécifiques) pour exercer votre métier ?

 

Etre Bilingue, avoir une forte capacité d’analyse, faire preuve de bon sens, être ouvert d’esprit, être flexible dans son raisonnement, être dans une optique d’apprentissage et de formation continue (on apprend chaque jour), faire preuve de résilience, savoir travailler en équipe, être ouvert aux critiques (nul ne peut tout savoir), la capacité de travailler sous pression.

 

A quoi ressemblent les journées d’un Compliance Analyst au travail ?

 

le compliance analyst effectue des contrôles sur place ou des missions des contrôles de vraisemblance dans les locaux des assujettis

 

Le compliance analyst à la Cellule Centrale d’Etudes des Transferts et du Suivi de la Réglementation des Changes (CCETSRC) effectue deux types de contrôle. Les contrôles sur pièces et les contrôles sur place. Au quotidien et dans le cadre des contrôles sur pièces, le compliance analyst est chargée d’analyser les demandes d’autorisations préalables ainsi que les déclarations pour les opérations de changes émises par les établissements de crédits et autres opérateurs économiques au regard des dispositions du Règlement n°02/18/CEMAC/UMAC/CM portant règlementation des changes dans la CEMAC et des exigences de contrôle en matière de LAB/FT

De manière périodique, le compliance analyst effectue des contrôles sur place ou des missions des contrôles de vraisemblance dans les locaux des assujettis (banques, opérateurs économiques.), pour vérifier la réalité des opérations de change, ainsi que leur conformité en lien avec le Règlement sous évoquée.

Lire aussi : christelle-heurtaut-mbala-la-jeune-lionne-qui-assure-la-promotion-des-marques-africaines-a-linternational

 

Quelles sont les diplômes et formations qui préparent à ce métier ?

 

Pour ma part, les diplômes en Gestion, Finances, Droit et Economie préparent pour ce métier. Le métier de compliance est transversal et très dynamique. J’ose dire que c’est un « fouille-tout », car on y retrouve un peu de tout. Un compliance analyst avec un background dans une de ces filières peut très bien s’en sortir, surtout quand il a le désir d’apprendre et de repousser ses limites.

 

Quelles sont vos principales satisfactions par rapport à votre métier ? Mieux, qu’est-ce qui vous motive dans ce métier ?

 

Honnêtement, pour une première expérience professionnelle, je ne suis pas déçu car mes tâches quotidiennes ne s’éloignent pas des notions acquises sur les bancs. Je dirais que c’est la matérialisation de toute la théorie dispensée durant les années estudiantines, donc une suite.

J’arrive facilement à faire le rapprochement entre la méthodologie des missions d’audit et les missions de contrôle que la CCETSRC mène de manière périodique. Je suis passionnée par ce que je fais, d’où ma motivation

 

Quels conseils donneriez-vous aux personnes qui souhaitent embrasser votre métier ?

 

Profiter de ses années en tant qu’étudiant pour en tirer le meilleur. Personnellement pour ceux qui se fixent des objectifs en visant le « Majorat », c’est une très bonne chose, car nombreuses sont les entreprises qui recrutent des étudiants sur cette base.

Néanmoins, il convient d’attirer l’attention de mes cadets sur le fait que le plus important est de maîtriser le principe derrière toute notion. Une fois que c’est fait, l’application devient très facile et même, le rapprochement entre la théorie et la réalité devient un jeu d’enfant.

Je vais conclure en disant que c’est le terrain qui sanctionne, par conséquent, la différence devient claire entre quelqu’un qui a une bonne maitrise des principes et une autre personne qui a passée tout son temps à mémoriser ses cours.

 

Propos recueillis par Fabrice Tientcheu, Storyteller en herbe & Promoteur du webzine Projecteur Magazine. Depuis près de 05 ans, Fabrice Tientcheu raconte l’histoire des personnes et des marques qui performent dans leur secteur d’activité ! Pour une éventuelle collaboration, n’hésitez pas à m’écrire sur LinkedIn. Je réponds toujours 😎
0 0 votes
Évaluation de l'article
Abonnement Annuel

Votre histoire mérite d’être racontée

Laissez-nous un mail ou un message 

Soutenez la croissance de votre média!

Abonnez-vous pour plus de contenus !

Notre sélection

This category can only be viewed by members. To view this category, sign up by purchasing Abonnement Annuel.
S’abonner
Notification pour
guest

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Souscrivez à notre Newsletter

Ne manquez aucune de nos publications.

Consultez votre boite de messagerie. Merci de faire partie de la famille.

Pin It on Pinterest

Share This