Contreperformance : Les exportations de la CDC chutent de 1890 Tonnes en février 2024

logo projecteur magazine
avril 2, 2024

Selon les chiffres révélés par l’Association bananière du Cameroun (Assobacam), l’agro-industriel public camerounais CDC a exporté seulement 1 890 tonnes de bananes au mois de février 2024. Avec ce volume d’exportations, qui représente le sixième des ventes à l’international de la société des Plantations du haut Penja (11 981 tonnes), le leader du marché local, la CDC enregistre sa 2e plus mauvaise performance sur une période d’un an. La plus mauvaise performance ayant été réalisée en avril 2023, avec des expéditions de seulement 1803 tonnes de bananes vers le marché international.

Mieux, mis à part les mois d’avril (1803 tonnes) et de mai 2023 (1 968 tonnes), la CDC n’avait plus enregistré des exportations en dessous de 2000 tonnes depuis un an. L’entreprise avait même réussi à commercialiser à l’international plus de 3300 tonnes en décembre 2023 et janvier 2024. Ce qui correspond à ses deux plus gros volumes de ventes depuis son retour sur le marché en juin 2020.

Ceci, après avoir disparu du fichier des exportateurs de bananes du Cameroun, entre septembre 2018 et mai 2020, suite aux conséquences de la crise socio-politique, qui secoue les régions camerounaises du Nord-Ouest et du Sud-Ouest depuis fin 2016.

En effet, avec des pertes cumulées de 38,7 milliards de FCFA entre 2019 et 2021, des arriérés de salaires de 35,7 milliards de FCFA au 30 juin 2023, selon les données de la Commission technique de réhabilitation des entreprises du secteur public et parapublic (CTR), la CDC est de loin l’entreprise camerounaise qui paye le plus lourd tribut des revendications séparatistes en cours dans les deux régions anglophones du pays.

En raison de cette crise, au cours de laquelle des installations de l’entreprise ont été détruites, des employés assassinés et contraints de déserter les plantations, pas moins de 5 500 emplois ont été perdus dans cette unité agro-industrielle, 2e employeur du pays après l’administration publique. Au demeurant, en dépit de cet environnement difficile, la CDC tente de remonter progressivement la pente.

Avec la reprise progressive des activités dans certaines plantations jadis abandonnées du fait de l’insécurité, l’entreprise a réussi à exporter en moyenne 2000 tonnes de bananes par mois, tout au long de l’année 2023. En janvier 2024, elle a même effectué des exportations records de 3 347 tonnes (ce qui ne lui était plus jamais arrivé depuis août 2018, NDLR), avant de retomber à 1 890 tonnes un mois plus tard

 

Source : Ecotidien

 

0 0 votes
Évaluation de l'article

Votre histoire mérite d’être racontée

Laissez-nous un mail ou un message 

Soutenez la croissance de votre média!

Abonnez-vous pour plus de contenus !

Notre sélection

S’abonner
Notification pour
guest

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Souscrivez à notre Newsletter

Ne manquez aucune de nos publications.

Consultez votre boite de messagerie. Merci de faire partie de la famille.

Pin It on Pinterest

Share This