BOISSONS DU CAMEROUN : 21 milliards Fcfa pour l’extension de son usine de Yaoundé

logo projecteur magazine
mars 26, 2024

La nouvelle infrastructure inaugurée hier, jeudi 21 mars 2024, vise à augmenter de 18% la fabrication des boissons et de 31% leur conditionnement avec l’installation d’une chaîne mixte (bières, alcools mixtes et boissons gazeuses) d’une cadence de production de 35 000 bouteilles à par heure.

Le ministre du Commerce (Mincommerce), Luc Magloire Mbarga Atangana a présidé il y’a quelques jours, la cérémonie d’inauguration de l’extension de l’usine des Boissons du Cameroun dans la ville de Yaoundé. Cérémonie à laquelle ont pris part le Directeur général des Boissons du Cameroun, Stéphane Descazeaud, l’Ambassadeur de France au Cameroun, Thierry Marchand, les ministres du Travail et de la sécurité sociale (Mintss), Grégoire Owona, de l’Emploi et de la formation professionnelle (Minefop), Issa Tchiroma et Fuh Calistus Gentry, ministre par intérim des Mines, de l’industrie et du développement technologique (Minmidt), les autorités diplomatiques, administratives, traditionnelles et religieuses.

Financée sur fonds propres à hauteur de plus de 21 milliards FCFA, la nouvelle usine vise principalement à augmenter de 18% la fabrication des boissons et de 31% leur conditionnement avec l’installation d’une chaine mixte (bières, alcools mixtes et boissons gazeuses) d’une cadence de production de 35 000 bouteilles par heure.

Outre cela, cet outil de production permettra d’augmenter la capacité de l’usine de Yaoundé, actuellement en déficit de 850 000 hectolitres (HL) pour passer de 2,8 Mhl à 3,6 Mhl. La réalisation de cette infrastructure a duré 8 mois (de mai 2023 à janvier 2024) avec : une forte mobilisation des compétences tant internes qu’externes, une équipe projet de 44 personnes du côté des Boissons du Cameroun, ainsi que 48 sociétés de prestation des services locales.

Ce projet a déjà permis de créer 74 emplois, dont 51 postes permanents, et 53 postes sont encore à pourvoir dans les mois qui viennent pour un total de 127 emplois. Tout cela pour répondre à un double objectif. Notamment la demande croissante du marché des boissons en général, et la demande du gouvernement de produire et distribuer la bière Guinness dans les autres régions et pas seulement dans la région du Littoral, en conformité avec les engagements pris lors de l’acquisition de Guinness Cameroun S.A par le groupe Castel il y a tout juste 1 an.

Au total, ce sont 2.5 M HL de conditionnement de bouteilles en verre consignés qui seront ajoutés dans les 12 mois qui viennent, représentant une augmentation de plus de 30% par rapport à la situation actuelle. « Car oui, le groupe CASTEL et Boissons du Cameroun croient au verre, emballage recyclable à l’infini. Notre ambition n’est rien moins que de diminuer les emballages en PET, véritable fléau au Cameroun, et de les remplacer par du verre, notamment dans les lieux de consommation sur place », a précisé Stéphane Descazeaud dans son discours de circonstance.

 

Article rédigé par Omer Kamga, Journaliste chez Eco-tidien

 

0 0 votes
Évaluation de l'article

Votre histoire mérite d’être racontée

Laissez-nous un mail ou un message 

Soutenez la croissance de votre média!

Abonnez-vous pour plus de contenus !

Notre sélection

S’abonner
Notification pour
guest

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Souscrivez à notre Newsletter

Ne manquez aucune de nos publications.

Consultez votre boite de messagerie. Merci de faire partie de la famille.

Pin It on Pinterest

Share This