5 points importants pour élever sa vie. Par Coach Patrick Njapa

Coach Patrick Njapa - projecteur magazine
janvier 5, 2023
Presque invariablement, quand une nouvelle année commence, se créent dans notre esprit de nouveaux espoirs. On entrevoit les douze prochains mois sous un nouveau jour. Pour aider à rendre plus palpable et concrète cette transition, je suggère les 5 points suivants pour créer une vie d’impact pour nous et les générations futures :

 

 

Le déclic ou la décision

 

Tout changement commence par un choix. Le déclic peut arriver du fait d’une frustration ou par inspiration. Ne cède pas au doute ou à la peur. Garde ton esprit ouvert car la transformation peut intervenir à tout moment. Il faut être prêt·e à saisir l’opportunité lorsqu’elle se présente.

 

Le mot décision fait référence à : se couper de… C’est donc une résolution qu’on prend de faire les choses différemment.

 

Il faut non seulement décider de changer, il faut aussi décider de tenir bon et garder le cap. Ce ne serait pas toujours un long fleuve tranquille!
Car si on fait ce qu’on a toujours fait, on aura ce qu’on a toujours eu.

 

 

Patrick Njapa - Projecteur Magazine

 

 

Avoir une vision

 

 

Nous pensons en images. Avoir une vision claire donne des instructions fermes à notre cerveau.

 

La qualité de notre image mentale, accompagnée d’une forte émotion, gouvernent les résultats que nous obtenons. Sans vision, le peuple périt. L’imagination est gratuite et abondante. Alors consomme la sans modération. Rêve grand et commence à agir petit à petit !

 

La vision permet de conjuguer le futur au présent.

 

« Écris la prophétie (la vision): Grave-la sur des tables, Afin qu’on la lise couramment. » La vision doit être claire et précise, facile à comprendre. C’est cette facilité qui aide à créer une image mentale claire dans notre esprit.

 

 

Prendre conscience de la vision

 

Pour que la vision soit efficacement exécutée, il faut l’accepter pour déclencher notre système d’activation réticulaire. Par exemple, lorsqu’on décide d’acheter une chaussure rouge, subitement, on voit ce type de chaussure partout. C’est tout simplement que notre système d’activation réticulaire s’est mis en marche et nos sens sont désormais attentifs à tout ce qui se rapproche de notre vision.

 

Permets-moi ce jeu de mot. Il faut prendre subconsciemment conscience de la vision. Il ne suffit pas d’en parler. Mais il faut aussi faire corps avec.

 

Il faut s’armer de patience car les bonnes choses prennent souvent du temps. Il faut par-dessus tout avoir la foi.

 

 

Passer à l’action et créer de saines habitudes

 

 

Chaque petite action compte. Chaque petite décision est importante. N’essaye pas de tout changer à la fois.

 

Je ne crois pas qu’il ait un jour particulier pour commencer sa transformation. Ce n’est pas le 1er janvier, son jour anniversaire, un lundi… C’est maintenant et ce peu importe la taille et la pertinence de l’action qu’on prend. C’est encore mieux de prendre des actions imparfaites que de ne pas en prendre du tout!

 

Notre vie est comme un système constitué de petits mécanismes interconnectés. La modification d’un élément entraîne une répercussion sur le reste du système.

 

Il faut aussi créer une saine habitude c’est-à-dire une habitude qui favorise son développement et la création d’une vie de contribution.

 

Je le répète, n’essaye pas de tout changer à la fois. C’est pour cela que dans mes accompagnements, je mets un point d’honneur sur la mise en place d’un système qui permet de créer des semaines de travail super productives et des habitudes de performance.

 

 

Choisir stratégiquement les fréquentations

 

 

Il y a des fréquentations qui drainent notre énergie, sabotent notre moral. Ces mêmes fréquentations corrompent notre esprit et on finit par devenir une copie certifiée conforme du groupe auquel on appartient. Avoir une vision claire nous permet d’identifier le type de fréquentation qu’il nous faut avoir ou éliminer.

 

Il faut avoir le courage de dire NON. Car non en lui seul est une phrase complète. Dire non à ce qu’on ne veut pas c’est faire de la place pour ce qu’on veut réellement.

 

Je te laisse avec ces deux dictons :
  • On a beau rôder autour du salon du coiffeur, on finit par y entrer pour se faire tailler les cheveux ;

 

  • Si tu marches avec 9 fumeurs, tu en deviendras le 10ème.

 

À bon entendeur, salut !

 

Article rédigé par Patrick Njapa – Coach Exécutif, Leadership et productivité
0 0 votes
Évaluation de l'article
Abonnement
Abonnement

Votre histoire mérite d’être racontée

Laissez-nous un mail ou un message 

Soutenez la croissance de votre média!

Abonnez-vous pour plus de contenus !

Notre sélection

This category can only be viewed by members. To view this category, sign up by purchasing Plan Annuel or Plan Trimestriel.
S’abonner
Notification pour
guest

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Souscrivez à notre Newsletter

Ne manquez aucune de nos publications.

Consultez votre boite de messagerie. Merci de faire partie de la famille.

Pin It on Pinterest

Share This