5 idées de business à faire pour gagner de l’argent tout en étant étudiant

studies cm
décembre 13, 2022

En Afrique, le parcours d’un étudiant est loin d’être simple. Entre les emplois du temps compliqués et le manque d’argent pour régler certains besoins. Pour bon nombres d’étudiants, il est difficile de compter à fond sur les parents à ce stade-là. Même si ces derniers subviennent aux besoins liés aux frais universitaires, il est fréquent que l’étudiant soit dans l’obligation de se prendre en charge soi-même pour les autres dépenses. 

 

Si vous êtes étudiant, peut-être souhaitez-vous justement prendre les choses en main et trouver une source de revenu pour libérer un peu les épaules de vos parents. Mais la question est très souvent celle-ci : où trouver de l’argent ? 

 

Dans cet article, nous vous présentons 5 idées de petits business étudiant que vous pouvez faire, pour gagner un peu d’argent en parallèle de vos études, sans sacrifier votre cursus académique. 

 

Business étudiant 1 : Donner des cours de soutien 

 

Cette idée arrive sans surprise en tête de liste. C’est clairement l’activité la plus populaire pour les étudiants. 

 

Que vous soyez en master, en année de licence ou en première année, vous pouvez faire ce petit boulot. 

 

Recherchez dans votre entourage, des jeunes collégiens qui auraient besoin de cours de soutien. Vous pouvez parfaitement avoir 2 à 3 jeunes par mois, et très bien vous en sortir. Il est très facile de faire ce job sans perturber vos études, car le plus souvent, les cours de soutien se font en soirée, lorsque les élèves sont de retour des classes. Vous avez donc suffisamment de temps pour suivre vous-mêmes vos cours au campus. 

 

 

E-learning Studies CM

 

Cette plateforme vous met en relation directe avec les parents d’élèves dans le besoin, et s’assure de gérer complètement l’aspect administratif, de façon à vous faciliter la tâche. 

 

Business étudiant 2 : Résumer les cours pour vos camarades 

 

Dans votre classe, il y a certainement des personnes qui ne viennent pas aux cours régulièrement. Peut-être à cause d’un emploi du temps hors académique beaucoup trop chargé, ou à cause d’autres préoccupations personnelles. 

 

Cependant, même s’ils ne viennent pas à tous les cours, ils sont quand même tenus de passer les examens. Vous pouvez donc leur proposer, de résumer pour eux tous les cours de la semaine, afin qu’ils restent au courant des progrès sans avoir à sacrifier leur emploi du temps. 

 

Bien évidemment, vous le leur proposez contre de l’argent. Il va s’en dire que c’est votre temps et votre énergie, et peut-être quelques heures de sommeil sacrifiées. 

 

Une variante serait de penser aussi à résumer des livres au programme, des ouvrages nécessaires à un examen, etc. C’est à vous de trouver la ressource la plus importante pour votre cas, et de proposer des résumés à vos camarades. 

 

Si vous réussissez à bien le leur proposer, de façon à montrer clairement la plus-value, vous devrez clairement pouvoir en tirer quelques billets. 

 

Business étudiant 3 : Devenir pigiste (ou rédacteur free-lance) 

 

Évidemment, ce business-ci est plus adapté pour vous, si vous avez la fibre rédactionnelle. Il vous sera ainsi plus facile de vous faire des sous. 

 

Recensez des organes de presse, ou des blogs en ligne, qui auraient besoin d’aide dans la rédaction de leurs articles hebdomadaires. Vous pouvez constater qu’elles manquent d’articles de fond sur un sujet, ou qu’elles sont tout simplement en panne d’inspiration. 

 

Il existe de nombreux blogs sur le web qui n’ont plus ajouter de nouveaux contenus depuis un moment. Or, ils savent que c’est extrêmement important de rester régulier. 

 

Vous pouvez donc, une fois votre petite enquête effectuée, leur proposer de rédiger pour eux, des articles, contre une rémunération. 

 

 

 

Choisissez une fréquence qui vous arrange vous et votre emploi du temps académique. Deux articles par semaine pour un début, c’est très bien. Entre les investigations, la rédaction et la correction, vous êtes sûr de proposer des articles consistants. 

 

Pour la rémunération, vous pouvez choisir d’être payé au mot. Vous fixez un tarif forfaitaire au mot, et à la fin de l’article, par nombre de mots rédigés, vous savez combien vous pouvez en retirer. 

 

Business étudiant 4 : Prêter sa voix 

 

Vous avez une belle voix ? Votre articulation et votre élocution sont-elles bonnes ? Alors, vous pouvez essayer de vendre cette compétence en tant que voix off. 

 

Ce métier est de plus en plus à la mode et les agences de communication recherchent chaque jour de nouvelles perles pour leurs campagnes marketing. 

 

Pour vous donner une idée de ce qu’est le métier de voix off, rappelez-vous de cette voix au téléphone lorsque vous tentez de joindre un correspondant. De ces voix dans les bandes annonces de films, de séries, d’émissions radio… 

 

Pour réussir davantage, il vous faudra faire un petit effort en suivant un coaching de voix off. Et ce, même si vous avez déjà un timbre vocal magnifique. Ce coaching vous donnera des clés pour progresser encore plus. 

 

Prêter votre voix est assez lucratif, et c’est loin d’être contraignant. Vous pourrez donc assez aisément, jongler entre vos cours et cette activité. 

 

 

Business étudiant 5 : Devenir un relais à travers l’affiliation

 

Ici, il s’agit clairement de monter un business en ligne même en étant au campus. Il faut se l’avouer, il est encore très difficile en Afrique de trouver un emploi dès sa sortie de l’université. 

 

Créer un business en ligne vous permet de vous en sortir pendant vos années académiques, en subvenant à vos quelques besoins, mais aussi après votre cursus. 

 

L’affiliation est justement une belle opportunité pour le faire. Le principe est de vendre ou d’aider à vendre les produits de quelqu’un d’autre. 

 

Ça peut être par exemple, des formations en ligne. Sur la plateforme Studies learning, vous pouvez devenir affilié et aider les centaines de formateurs qui y sont présents, à vendre leur formation au grand public. Pour chaque vente effectuée, vous avez un pourcentage sur la vente. 

 

Ce business ne nécessite aucun investissement, puisque vous n’avez pas besoin de créer vous-même de formation. Vous n’avez pas besoin de capital de départ. D’ailleurs, en fonction des formations que vous avez choisies, la commission sur la vente est souvent très intéressante. 

 

On peut le dire, étudier en Afrique sans difficultés financières est presque impossible. Voici 5 idées de petits business à tester pour gagner de l’argent tout en étant au campus. C’est à vous de tester, et de voir ce qui correspond le mieux avec votre situation et vos compétences. 

 

Vous avez d’autres idées, n’hésitez pas à les partager en commentaire. Elles pourraient faire l’objet d’un projet article. 

5 1 vote
Évaluation de l'article

Communiquer sur Projecteur Magazine ?

Rien de plus simple ! Laissez-nous un mail ou un message 

Soutenez la croissance de votre média!

Abonnez-vous pour plus de contenus !

Notre sélection

S’abonner
Notification pour
guest

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Souscrivez à notre Newsletter

Ne manquez aucune de nos publications.

Consultez votre boite de messagerie. Merci de faire partie de la famille.

Pin It on Pinterest

Share This