Abidjan se positionne en hub des industries culturelles et créatives en Afrique francophone et prépare les grands rendez-vous de 2024

A l’occasion d’une rencontre qui s’est tenue à Abidjan le 15 décembre 2023, les acteurs des Industries Culturelles et Créatives (ICC) en Côte d’Ivoire se sont réunis pour aborder la dimension économique de leurs filières, en présence de la Ministre de la Culture et de la Francophonie, Madame Françoise Remarck, de l’Ambassadrice de Belgique, Madame Carole Van Eyll, et de l’Ambassadeur de France en Côte d’Ivoire, Monsieur Jean-Christophe Belliard.

Cette soirée, qui a rassemblé 150 personnalités des arts, de la culture, du patrimoine, des médias et des institutions, a été initiée par les membres d’une délégation composée de 10 entreprises ivoiriennes invitées au Forum Création Africa à Paris en octobre 2023. Création Africa est une plateforme de rencontre des acteurs des ICC du continent africain.

Sidick Bakayoko, fondateur de Paradise Game, a expliqué : “En participant à ce forum, la délégation ivoirienne a pu mettre en avant les atouts de la Côte d’Ivoire, nouer des partenariats et créer des opportunités. Désormais, nous affichons clairement notre volonté d’accueillir l’édition 2024 du Forum Création Africa en terre ivoirienne.

De plus, nous voulons accélérer le processus de structuration de l’écosystème et transformer l’immense potentiel des industries culturelles et créatives en prospérité partagée en Côte d’Ivoire, à travers la sous-région et le continent”.

 

“Faire du secteur culturel un moteur d’emplois”

 

Selon l’UNESCO, les ICC représentent des filières à très forte croissance et à forte employabilité des jeunes au monde, indispensables en Afrique pour contribuer fortement à réduire les inégalités et à atteindre les objectifs de développement durable.

 

Notre jeunesse est innovante, créative, dynamique et notre responsabilité est de lui créer des opportunités. Françoise Remarck

 

Avec des revenus annuels estimés à plus de 2250 milliards USD, les ICC représentent plus d’un emploi sur 20 dans les pays de l’OCDE. En Côte d’Ivoire, le gouvernement s’est fixé dans le cadre de son ambitieuse « Vision 2030 » l’objectif de créer plus de 8 millions d’emplois à l’horizon 2030. Les ICC ont déjà doublé leur contribution à l’économie entre 2012 et 2018 en atteignant désormais au moins 4% du PIB, dans l’attente de chiffres plus précis.

Au cœur de sa politique et particulièrement mobilisée sur les Industries culturelles et créatives, la Ministre de la Culture et de la Francophonie a insisté : “ La Côte d’Ivoire aspire à devenir le Hub des Industries Culturelles et Créatives en Afrique, cela se traduit notamment par la présence de la Culture comme l’un des piliers principaux du Plan National de Développement 2021-2025. Notre jeunesse est innovante, créative, dynamique et notre responsabilité est de lui créer des opportunités. ”

 

Le Forum régional Europe-Afrique “Notre Futur” comme plateforme d’échanges et de renouvellement du partenariat

 

Hôte de la soirée qui se tenait à la Résidence de France,  l’Ambassadeur de France en Côte d’Ivoire a rappelé son soutien en faveur des industries culturelles et créatives : “Nous aurons l’opportunité de mobiliser 11 milliards de FCA en 2024 avec le C2D sur ce dossier.  Après Johannesburg, Yaoundé, Alger ou Maurice, un nouveau forum régional Europe-Afrique se tiendra à Abidjan du 20 au 22 avril 2024.

Avec l’appui des ambassades de France, de l’Union européenne et des instituts français sur le continent africain, ce cycle de grands rendez-vous permet de débattre de grands enjeux de société.

 

Structurer et accompagner les ICC

 

Pendant la soirée, les acteurs culturels ont multiplié les illustrations ivoiriennes par le témoignage de superbes réalisations et réussites dans les différents secteurs allant de la musique, de la littérature, de la mode et du design aux séries d’animation en passant par les arts de la parole, le slam, le conte ou l’humour.

Il a également été démontré comment le développement des ICC nécessite du « Capital Intelligent », c’est à dire la bonne combinaison de services, de structuration, de création de valeur et de financement adaptés à leurs besoins. Ainsi trois initiatives conçues avec le support de l’Ambassade France et l’AFD et mises en œuvre par la firme ESPartners ont pu être présentées :

  • ’Alliance ICC – Programme d’accélération pour 25 entrepreneurs des ICC en Côte d’Ivoire ;

 

  • ’AFD Digital Challenge – Programme de création de valeurs pour 10 entrepreneurs ICC de 7 pays ;

 

  • d’Afrique, lauréats du Challenge numérique de l’AFD adossé à du financement de 20000 et 40000 euros ;

 

  • FAEC / Création Africa Côte d’Ivoire permettant l’accompagnement renforcé et personnalisé de 11 projets d’entrepreneurs des ICC.

 

Enfin, la Ministre de la Culture et de la Francophonie a fait un plaidoyer détaillé pour le secteur des ICC. Madame Remarck a rappelé la diversité et la vitalité des entrepreneurs culturels en soulignant le besoin fondamental de structuration et de collaboration pour construire de véritables filières plus lisibles et plus visibles.

Au cours de l’événement, un appel a été lancé aux entrepreneurs des industries culturelles et créatives, aux partenaires, aux bailleurs et aux entreprises qui exercent dans le secteur des ICC à s’inscrire sur https://apo-opa.co/3GOpMlF. Ce canal permettra d’être informé de l’actualité des ICC, des événements majeurs programmés en 2024, et de bénéficier des opportunités d’accompagnement et de financement disponibles.

Partager l’article

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp