Mathilde Mbouck : un médecin dynamique au cœur d’ange

Elle n’est pas très connue au Cameroun mais ses actions ont un impact significatif sur la vie des personnes qu’elle accompagne ou qu’elle aide au quotidien. Dr Mathilde MBOUCK est médecin camerounaise. Parallèlement à sa carrière médicale, cette cardiologue a fondé en 2016 MAHOLA Health Foundation, dont la mission première est d’améliorer l’accès aux soins de santé primaire aux populations rurales et semi-urbaines du Cameroun. Elle s’investit également dans le Leadership féminin et préside plusieurs séminaires à travers le monde pour porter cette cause qui lui est très chère. Ses valeurs cardinales: Humanisme, Egalité, Partage

 

Coup de projecteur sur cette professionnelle, portée par la volonté d’inscrire ses actions dans la pérennité, en soutenant des centres de soins de santé primaires (locaux).

 

 

Mathilde Mbouck - Projecteur Magazine

 

Elle fait partie de ces professionnelles camerounaises qui, le cœur sur la main, s’emploient à redonner du sourire à celles et ceux qui semblent l’avoir perdu faute de moyens financiers. Altruiste, généreuse et très sensible à la souffrance des personnes vulnérables, Mathilde Mbouck n’hésite jamais à dégager du temps pour mener à bien ses actions caritatives.

 

 

La fondatrice de l’association MAHOLA effectue avec ses équipes, au moins deux missions par an, en installant des hôpitaux éphémères, avec l’ambition d’inscrire son action dans la pérennité en soutenant les centres de santé primaire locaux, en formant les professionnels de santé ou encore en faisant du travail de sensibilisation et de prévention sanitaire.

Mathilde Mbouck est une femme exceptionnelle au parcours académique classique. Elle a fait ses études de médecine à Bruxelles, son internat à Paris, Bruxelles et Londres.

Mathilde Mbouck - projecteur magazine

En 2002, elle obtient son diplôme de docteur en médecine avec Grande Distinction de l’Université Catholique de Louvain (UCL) en Belgique. Elle débute dans la foulée son internat (spécialisation) en Médecine Interne (dans les hôpitaux de Bruxelles, puis Paris et finalement à Londres).

 

 

Elle obtient donc le titre de membre du College Royal of Physicians (MRCP) à Londres. Elle complètera sa spécialisation en Cardiologie avec un Masters en science (Msc). A la suite de ceci, elle exerce comme Chef de Clinique à L’Hôpital Universitaire St Georges à Londres.

 

En 2014, elle participe à sa première mission médicale au Cameroun en tant que bénévole et observe que malgré le repeuplement des zones rurales, celles-ci des déserts médicaux.

Ne pouvant pas rester sans rien faire pour améliorer la situation, cette franco-camerounaise décide en 2016 de créer MAHOLA (qui signifie ENTRAIDE en langue BASSA), afin d’améliorer l’accès gratuit aux soins de santé de base.

 

Son association s’appuie sur les racines camerounaises en travaillant avec Ascovime (une Organisation locale), pour bénéficier de sa connaissance du terrain.

 

En 2017, elle devient chargée de cours puis enseignante à la St Georges University Faculty of Medicine. Elle prépare cette année son Masters in Medical Education à la Harvard Medical School.

 

Mathilde Mbouck est un solide professionnel des services de santé. Son champ de compétences recouvre le management, la recherche clinique, la planification stratégique. Son engagement dans le social lui a récemment valu le prix du médecin de la diaspora, décerné par le magazine Echos Santé.

 

 

Mathilde Mbouck - projecteur magazine

 

Avec Mahola Health Foundation, Mathilde Mbouck (membre active du lions club) veut poursuivre les missions suivantes en 2023 :
  • Janvier à Mars 2023 : Préparation d’une mission médicale au Sénégal
  • Avril à Mai 2023 : Préparation d’une mission médicale au Gabon
  • 26 Mai 2023 : Mise en place d’une équipe dans l’école de Youpwe à Douala au Cameroun
  • Du 27 au 30 Mai 2023 : Mise en place du Dispensaire de Youpwe
  • 31mai 2023:Mission à Bangangté
  • Mai à Juin 2023 : Préparation d’une mission médicale en République Démocratique du Congo
Elle collecte actuellement des fonds pour financer ses prochaines missions médicales.

 

Projecteur Magazine - Mathilde Mbouck

 

[author] [author_image timthumb=’on’]https://z-p3-scontent.fdla2-1.fna.fbcdn.net/v/t39.30808-6/278534763_3261839014136866_8269927532552324439_n.jpg?_nc_cat=111&ccb=1-7&_nc_sid=09cbfe&_nc_eui2=AeGD8px8_VI72Gpy1ERS_h8tD86D1Y8-N8cPzoPVjz43x95PnxzjSJZpWiiDH16Dn23Z9gluVr1GtPfDEj5tWv3f&_nc_ohc=VKC9ryrFODQAX87x7NF&_nc_oc=AQm7s7BORYQPpp6n5MS_R2G_hZK8sHPrK088vSFkAtZJpS46lgkbaRr1liZqQDzXjTk&tn=U-N2n3OOjZMpDw8e&_nc_zt=23&_nc_ht=z-p3-scontent.fdla2-1.fna&oh=00_AfC7vEzCA1vG_AQ61XiprDo1FX3D9ZVA0e20aOqZxvefOg&oe=63BE581F[/author_image] [author_info]Ecrit par Fabrice Tientcheu, Founder of Projecteur Magazine[/author_info] [/author]

Partager l’article

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp