« je suis impressionné par la rapide évolution de l’industrie hôtelière camerounaise » Julien Ebanda Ndabo

C’est un leader possédant une solide expérience dans l’industrie hôtelière. Julien Ebanda Ndabo fait partie de ces professionnels qui aiment apprendre, découvrir et partager. Son épanouissement,  c’est l’hôtellerie qui lui offre au quotidien.

Intéressé par la diversité des cultures, ce jeune camerounais a vécu et travaillé dans plusieurs pays d’Afrique et d’Europe. Depuis Novembre 2020, il officie comme Directeur Général Adjoint chez WDC APARTHOTEL – BUEA. Nous l’avons rencontré !

 

Pouvez-vous nous décrire votre parcours ?

 

Je suis un jeune Camerounais qui a eu à vivre et étudier dans plusieurs pays d’Afrique et d’Europe. Apres plusieurs années à la Fac d’Aix Marseille en gestion et management, j’ai fait le choix de m’intéresser au secteur de l’hôtellerie.

J’ai obtenu mon diplôme international en Management des opérations trois années plus tard, à l’International Hotel School en Afrique du Sud, campus de Cape-Town.

 

Durant mon séjour dans cette école, j’ai eu à travailler pour la grande enseigne Hilton

 

Mon retour au pays s’est fait un peu par hasard. J’étais en congé et en attente de mon permis de travail pour le Double Tree – Upper eastside by Hilton de Cape-Town qui venait d’ouvrir ses portes.

Mais ayant été impressionné par la rapide évolution du secteur hôtelier au Cameroun, j’ai décidé de rester au bercail avec mon expérience et mes acquis, afin de bâtir une solide carrière, en passant par des grands hôtels tels que Le Starland ou encore La Falaise Bonapriso.

Huit ans plus tard, je suis toujours là, porté par les mêmes ambitions et la même passion du métier.

 

2- Pourquoi avoir choisi de faire carrière dans l’hôtellerie ? Un rêve d’enfance ?

 

Durant mon parcours scolaire et universitaire, j’étais destiné à finir dans la finance ou la gestion administrative. Mais un jour, mon instructeur à la Fac m’a fait voir le coté très capitaliste du système financier et c’est à ce moment que j’ai su que ce type de carrière ne m’était pas destiné.

Pendant un été, j’ai eu un job en tant que responsable des relations publiques dans une école à Malte formant des étudiants et des professionnels à la langue de Shakespeare, selon leur domaine. J’y ai fait de belles rencontres notamment avec des promoteurs de l’industrie hôtelière et ils m’ont suggéré de m’intéresser à ce secteur, en me disant que j’ai des attributs naturels pour percer dans le milieu.

Le secteur est tellement plus vaste que ce que l’on croit. Vous avez la possibilité de découvrir le monde. J’ai tout de suite su dès mon premier cours, que j’étais fait pour ça ! Très passionné, je travaillais dur. Je voulais toujours être le meilleur et créer un impact.

3- A quoi ressemblaient vos débuts dans ce secteur ?

 

Au début de ma carrière à l’étranger, c’était très facile pour une insertion après sanction du diplôme de l’école privée IHS. J’ai commencé en tant que superviseur de département. Au Cameroun, ça été un peu plus compliqué au début.

La culture était différente et il y avait toujours la peur de mes supérieurs de la concurrence d’un jeune venant d’ailleurs avec d’autres acquis. Mais mon but a toujours été le même : partager mes connaissances et mettre mon expérience au service des personnes ou des hôtels qui m’ont employé.

 

Je crois fermement que l’excellence n’est pas un accomplissement, mais c’est un esprit, un processus sans fins que les hôteliers s’efforcent de maitriser.

 

Tous les jours, il y a un nouveau challenge, de nouveaux objectifs à atteindre. Plusieurs structures ont su me faire confiance et reconnaitre ma valeur et ensemble nous avons accompli beaucoup de bonnes choses.

 

4- Quelles sont vos missions en tant que Directeur Général Adjoint de WDC ApartHotel Buea ?

 

En tant que DGA, j’assiste la DG dans ses missions de gestion quotidienne dans tous les aspects de l’hôtel. Je veille au respect des normes et lois hôtelières en vigueur, la gestion du personnel (au bon recrutement et la formation), mais surtout, je suis en charge des stratégies du Yield Management afin d’assurer un maximum de revenus.

 

5- Des ambitions à moyen ou long terme ?

 

Mon ambition ultime serait d’être à la tête d’un hôtel de grande envergure. Pourquoi pas dans une grande enseigne locale ou internationale ? Il y a encore tellement à faire dans ce secteur au pays, et je voudrais faire partie des acteurs majeurs de cette évolution, quitte à faire de grandes conférences afin de traiter des sujets importants liés au secteur, de partager ma passion et transmettre mes acquis.

 

6- Quelles sont vos passions ?

 

Les voyages, la bonne gastronomie et les sports d’équipes (basket et foot), tout cela a un lien à mon métier qui est ma plus grande passion.

Lorsque je ne suis pas dans les opérations d’une structure à temps plein, je suis consultant à temps partiel, je travaille avec d’autres acteurs du secteur surtout lors du lancement de nouveaux projets avant ouverture d’hôtel.

 

7- Quelles sont les adjectifs qui vous qualifieraient le mieux ?

 

L’adaptabilité dans l’intransigeance, l’aisance relationnelle, leadership naturel, je suis accessible et dévoué, méticuleux, rigoureux, technique et procédurier, honnête et intuitif, pragmatique et surtout je suis dans le partage de connaissances

Partager l’article

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp