Mamoudou FADIL, le facilitateur

Son sourire ne le quitte jamais. Avec le temps, c’est même devenu sa principale signature, sans doute la meilleure solution pour relativiser les événements de la vie quotidienne. Mamoudou FADIL est un visage bien connu du monde des affaires camerounais. Ceux qui l’ont côtoyé vantent son charisme et disent qu’il est chaleureux, affable, humble, capable de donner des réponses claires à des questions qui le sont rarement.

Décrit par la presse locale comme un « grand rassembleur”, ce diplomate a toujours été passionné par les relations humaines et les services de luxe et de prestige haut de gamme. Après l’obtention de son baccalauréat en Sciences Économiques et Sociales en France, il s’envole vers les Etats-Unis pour suivre un cursus en hôtellerie-restauration.

Lire aussi : bertrand-mbouck-lex-stagiaire-de-sosucam-devenu-ceo-de-dangote-cameroun/

 

À la fin de ses études, il décline plusieurs offres alléchantes d’emploi et décide de rentrer au Cameroun, afin de se mettre au service de son père et d’apporter sa modeste contribution au développement du groupe familial.

“Malgré les crises que traverse le Cameroun, le groupe Fadil (présent dans la sphère économique locale depuis plus d’un demi-siècle), parviendra à maintenir le niveau et la qualité de services de l’Ex-Méridien Hôtel au sommet de l’hôtellerie camerounaise, dont la gestion de la compagnie propriétaire, la Société Nouvelle des Cocotiers, lui est confiée par son feu père tout juste avant sa brutale disparition”. Une expérience unique qui lui permet de mettre à profit, l’étendue de son potentiel.

Lire aussi : gabiexpress-permet-a-la-diaspora-de-substituer-le-transfert-dargent-par-lachat-de-biens-et-services-gabin-tsafack/

 

Après de bons et loyaux services au sein du Groupe FADIL, ce serial entrepreneur se “lance le défi de créer sa propre holding, Business & Investment Holding, dont les activités vont de la communication, des TIC, de l’immobilier au conseil en hôtellerie en passant par le négoce et la promotion de l’art africain”.

Installé officiellement Consul Honoraire de la République de Côte d’Ivoire en Novembre 2018 avec résidence à Douala, le natif de Garoua trace sa route par petites touches et contribue par ses actes, à rehausser l’image du Cameroun et surtout, à valoriser l’attractivité de la Côte d’Ivoire (chaque semaine, il reçoit des hommes d’affaires et entrepreneurs camerounais ou étrangers, séduits par le dynamisme de l’économie ivoirienne).

Partager l’article

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Veuillez activer JavaScript dans votre navigateur pour remplir ce formulaire.
Nom